Blog

Restez informés

La visite des malades en Islam

Visiter les malades en Islam

Terminologie :

Sheikh Salih ibn Utheymine -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :

La visite des malade est appelée : «عيادته» (‘iyâdah) en arabe (la racine du mot signifie «le retour») et ce en raison du fait que les gens revienne à chaque fois visiter la personne malade. »

Le devoir des visiter les malades

Selon Abou Hourayra le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Le musulman a cinq obligations vis-à-vis du musulman : Lui rendre son salut, lui rendre visite quand il tombe malade, suivre son cortège funèbre, répondre à son invitation, lui dire, quand il éternue : «Yarhamuk Allâh» (qu’Allâh te fasse miséricorde). Sahih Al-Boukhari (#1240)

Abou Moussa Al-Ach’ari rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Donnez à manger à celui qui n’en a pas, visitez le malade et affranchissez les esclaves.» Sahih Al-Boukhari (#5649)

La récompense de la visite

Tirmidhi rapporte que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :

«Celui qui rend visite à une personne malade ou visite un frère dans l’Islam, un invocateur du ciel lui dit :

«Puisses-tu être heureux, que tes pas soient bénis, et puisses-tu occuper une position digne au Paradis».»

Hadith déclaré hassan (bon) par Sheikh al-Albâni dans Sahih at-Tirmidhi (#2008)

D’après Thawban, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Lorsqu’un musulman visite un frère musulman, il récoltera des fruits du Paradis jusqu’à ce qu’il retourne chez lui.» Sahih Muslim (#2568)

L’Imam Ahmad rapporte de Jâbir que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Celui qui rend visite à un malade, baigne dans la miséricorde d’Allâh jusqu’à ce qu’il s’assoie. Et quand il s’assoie, la miséricorde le couvrira entièrement» Authentifié par Sheikh Al Albani dans Silsilah as-Sahihah (#2504)

Tirmidhi rapporte d’après ‘Ali : J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dire :

«Il n’y a pas de musulman qui visite un musulman (malade) tôt dans la matinée sans que soixante-dix mille anges le bénisse jusqu’au début de la soirée. Et s’il le visite en soirée, soixante-dix mille anges le bénissent jusqu’au petit matin. Et il aura un jardin au Paradis»
Authentifié par Sheikh Al-Albani dans Sahih Tirmidhi (#969)

Les heures de visite​

Tirmidhi rapporte d’après ‘Ali : J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dire :

«Il n’y a pas de musulman qui visite un musulman (malade) tôt dans la matinée sans que soixante-dix mille anges le bénisse jusqu’au début de la soirée. Et s’il le visite en soirée, soixante-dix mille anges le bénissent jusqu’au petit matin. Et il aura un jardin au Paradis»
Authentifié par Sheikh Al-Albani dans Sahih Tirmidhi (#969)

Les heures de visite​

«Dans un hadith rapporté par Tirmidhi (#983) et jugé hassan par Sheikh Al-Albani, il est dit que : «Le Prophète صلى الله عليه وسلم demandait au malade comment il allait, comment il se sentait, etc.»

Il est rapporté que ‘Aïsha en fit de même lorsqu’elle visita Abu Bakr et Bilal qui étaient alors tous deux malades.

Pleurer en présence du malade​

‘Abdullah Ibn ‘Umar a dit : «Lorsque Sa’d Ibn 3Ubâdah tomba malade, le Prophète صلى الله عليه وسلم lui rendit visite. ‘Abdur-Rahman Ibn ‘Aouf, Sa’d Ibn Abi Waqqas et ‘Abdullah Ibn Mass’oud l’accompagnèrent.

Lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم entra et le trouva au milieu des servants de sa famille, il demanda : «A-t-il rendu l’âme ?»

Ils lui répondirent : «Non, Ô Messager d’Allah صلى الله عليه وسل».

Le Prophète صلى الله عليه وسلم commença alors à pleurer et lorsque les gens le virent ainsi, ils se mirent à pleurer à leur tour.

Le Prophète صلى الله عليه و سلم dit ensuite :

«Ne savez-vous pas que, en effet, Allah ne punit pas à cause de ces larmes ou à cause de cette tristesse au cœur.

Mais plutôt Il punit ou fait miséricorde pour cela ; Et il pointa sa langue.

Quant au mort, il est puni par les cris de sa famille lors de sa mort.» Sahih Al-Boukhari (#1304)

Réconforter le malade​

Le Prophète صلى الله عليه وسلم entra chez un bédouin malade pour lui rendre visite.

Quand il entrait auprès d’un malade pour lui rendre visite, il disait : «Il n’y a pas de mal. C’est une occasion de te purifier de tes péchés.» Sahih Al-Boukhari (#3616)

Prendre des nouvelles du malade

Ibn ‘Abbâs a rapporté que ‘Ali fut interrogé par des gens à sa sortie de chez l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم alors qu’il souffrait de la maladie qui allait provoquer sa mort.

Ils lui ont demandé : «Ô Abu Al-Hassan ! Comment va ce matin l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم ?»

Il répondit : «Il est ce matin par la grâce d’Allâh en bonne santé». Authentifié par Sheikh al-Albâni dans Sahih al-adab Al-Moufrad (#860)

Réconforter le malade​

Ummu Darda a visité un homme des Ansar qui était un des habitués de la mosquée.
‘Aicha qui visita Abu Bakr et Bilal lorsqu’ils tombèrent malades à leur arrivée à Médine.

L’imam Al-Boukhari, chapitre : « La femme visitant un homme (malade) »​